Le Priligy: une solution possible à l’éjaculation précoce

On peut parler d’éjaculation précoce ou prématurée lorsque celle-ci survient trop vite. La notion de temps minimum n’est pas indiquée cependant, que l’éjaculation ait lieu avant la pénétration lors d’une relation sexuelle ou alors 5 minutes après, le problème reste le même. Un manque de contrôle. L’éjaculation prématurée arrive lorsque l’orgasme se produit en tant que réflexe qui échappe au contrôle volontaire de l’homme une fois que l’excitation sexuelle est présente et a atteint une intensité importante. Cela dit, l’éjaculation précoce n’est pas une maladie – l’homme en bonne santé qui éjacule rapidement fonctionne sexuellement bien, en revanche, le plaisir de la sexualité se vivant à deux, il peut être important de pouvoir retarder et mieux contrôler le moment de l’orgasme pour un maximum de satisfaction personnelle pour soi et sa/son partenaire. Si vous souffrez d’éjaculation précoce, sachez que vous n’êtes pas seul et que de 30 à 70% des hommes ont ce problème – en fait, il est le trouble sexuel le plus fréquent chez les hommes.

Les causes de l’éjaculation prématurée sont principalement psychologiques. Le stress du travail ou autre, des tensions entre partenaires ou alors un changement de partenaire peut être à l’origine du problème. La cause la plus commune de l’éjaculation précoce primaire est la masturbation chronique lors de l’adolescence cependant, peu importe son type, l’homme doit retrouver et réapprendre à apprivoiser son réflexe éjaculatoire pour corriger le trouble.

Le priligy est un médicament récemment commercialisé pour traiter les troubles d’éjaculation précoce. Ce traitement originalement conçu à la base comme médicament contre la dépression fait partie de la famille des antidépresseurs. Sa substance active est la dapoxétine, un inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine (ISRS). Il agit en empêchant le neurotransmetteur 5-hydroxytryptamine (sérotonine) d’être ramené dans les cellules nerveuses du cerveau et de la moelle épinière et permet de multiplier le temps avant l’éjaculation par trois ou quatre. En autres mots, le priligy ralentit le réflexe éjaculatoire en agissant sur la sérotonine des nerfs qui permet à l’homme d’obtenir des orgasmes plus soutenus et un contrôle nécessaire sur ce dernier.

Evidemment, comme tous les médicaments – le priligy comporte son lot d’effets secondaires indésirables mais il faut noter que ceux-ci ne se manifestent pas nécessairement chez tous les hommes. Les effets secondaires connus du priligy qui se prend généralement en dose de 30 mg sont les suivants :

– forte transpiration ou bouffée de chaleur ;

– vomissements, ballonnements, douleurs de l’estomac, indigestion;

– troubles du sommeil ;

– diarrhée/constipation ;

– troubles de la vision, douleur oculaire;

– fatigue, somnolence ;

– baisse de libido ;

– congestion nasale

Il faut arrêter la prise du médicament immédiatement si :

– vous avez des crises d’épilepsie (convulsions) ;

– vous avez des pensées noires – voire suicidaires et votre humeur est très changeante ;

– vous vous évanouissez ou subissez des étourdissements lorsque vous vous levez.

Le médicament doit être pris avec un grand verre d’eau. Il est fortement déconseillé de prendre ce médicament si vous êtes déshydraté, en l’occurrence si vous n’avez pas bu durant les 3 à 5 dernières heures, vous avez transpiré pendant une longue période ou alors vous êtes malade et avez une température élevée, des vomissements ou la diarrhée. De par sa confection, le comprimé de priligy est enrobé d’une pellicule qui contient du lactose. Il est donc contre-indiqué si vous êtes intolérant à certains sucres. Il est important de consultez un professionnel de la santé avant d’entreprendre un traitement comme celui-ci. Seul votre médecin ou pharmacien pourra vous éclairer et vous informer des risques et bénéfices de ce traitement en consultant votre dossier médical complet ainsi que les médicaments que vous prenez déjà pour s’assurer que le traitement est adéquat pour vous.

Le priligy étant une « nouvelle solution » à l’éjaculation prématurée, il existe toutefois des méthodes plus naturelles pour régler la situation. Des techniques de pression au niveau du pénis ou alors la technique du « stop & go » qui consiste à arrêter de bouger pour tenter de se détendre pour contrôler l’éjaculation peuvent fonctionner. Il est clair qu’il prendra un certain temps pour maîtriser la chose mais ces techniques peuvent être une option possible. À vous de voir si le priligy est la bonne solution pour vous.